Goran Bregovic

Un morceau de Goran Bregović est toujours identifiable dès sa première écoute et semble s’adresser à toutes et à tous sans distinction de race, de sexe, d’âge ou de religion. 

Dans son nouvel album « Three Letters from Sarajevo », il s’inspire de l’histoire de Sarajevo, sa ville, et de ses multiples croyances, ses identités, ses mélanges et ses paradoxes complexes, avec le violon comme fil rouge et de interprétes étonnants venus des trois cultures Bebe, Riff Cohen, Rachid Taha, Asaf Avidan, Sifet et Mehmed. 

Sur scène, avec son Orchestre des Mariages et des Enterrements, brass band et chanteuses bulgares, il offre un concert généreux, époustouflant d’énergie, de liberté à laquelle nul ne peut résister…. 

#lpf22