Sina Kienou et Badenya

En partenariat avec le Fimu Festival et Soko Festival.

Sina Kienou et Badenya ou l’expression de la fraternité musicale. Ce trio est issu d’une grande famille de musiciens-griots. Trois héritiers de ligné mais aussi de musique de leur grand-père Baba Kienou Abdoulaye, griot et chansonnier traditionnel. 

Un environnement familial propice pour l’initiation et l’apprentissage d’instrument et des bases fondamentales de la musique africaine. L’ainé du trio, Sina Kiénou dès l’âge de 8 ans reçoit de sa mère ses premières lignes d’accompagnement. Il obtient sa première guitare à 13 ans et poursuit naturellement sa formation en rencontrant et jouant avec d’autres musiciens.

Son expérience de la scène avec les vedettes de la chanson est pour lui une grande ouverture à de nouvelles influences. Avec ses deux frères ils entreprirent de créer en 2018 une musique de fusion. Ils commencent par monter leur propre instrument de percussion fait de calebasse et d’eau. La suite c’est une recherche musicale qui les amène à revisiter le blues, le flamenco, et les rythmes afro avec comme base leur influence mandinque. C’est une musique innocente et pleine d’espoir qu’ils chantent. Un regard juvénile et interrogatif sur les turbulences de leur société.

 

#lpf20

mi, Curabitur Phasellus eget luctus id ipsum amet, dolor. leo